Les actions de notre coopération décentralisée

Historique de la coopération entre les deux communes

  • 1ers liens par l’intermédiaire d’un étudiant originaire du village de Diéba en 1992
  • Coopération conjointe avec la commune de Bretteville-sur-Odon
  • Création des deux comités de jumelage en 1992
  • 1ère mission fin 1992-début 1993
  • Signature officielle d’une charte de jumelage en 1996 à Ouonck et en 1999 à Fleury-sur-Orne
  • Convention de coopération signée entre les deux communes en 2008. Elle va être renouvelée cette année.

Les derniers projets réalisés

  • La commune de Fleury apporte son soutien à la commune de Ouonck pour la réalisation de deux écoles maternelles : pour la première fois, les fonds sont transférés directement sur le compte du percepteur deOuonck, au bénéfice de la commune qui est maître d’ouvrage des travaux. Pour ce projet de 56 000 €, la Région de BasseNormandie et l’Etat ont apporté des subventions à hauteur de 42 000 € ; la commune apporte la différence sur plusieurs exercices budgétaires. Le mobilier a été pris en charge par l’intermédiaire du comité de jumelage.Les deux écoles ouvrent à la rentrée scolaire de 2010. Chacune a 3 classes.Ces écoles maternelles permettent d’améliorer l’enseignement. Les enfants apprennent le français, la langue qui est utilisée à l’école primaire.
  • Constitution d’un groupement d’intérêt économique porté par des femmes. En 2008, des femmes sollicitent une aide alimentaire, les récoltes ayant été très mauvaises. Après une phase d’échanges et de débat, notre commune apporte un premier fonds de 4000 € pour constituer une banque alimentaire et mettre en place des micros crédits. Elle fait également appel au Groupement de recherches et de réalisation pour le développement rural (GRDR), une ONG française basée en Casamance, pour accompagner les femmes dans la réalisation de ce projet. Le projet est soutenu par l’Etat dans une deuxième phase à hauteur de 8000€.Aujourd’hui, ce GIE de femmes est totalement autonome. La banque alimentaire fonctionne toujours et les micros crédits ont permis de nombreux projets, en particulier l’acquisition de presses à huile de palme. Ce GIE a également initié plusieurs projets comme la fabrication de confitures et savons. Ces deux unités de fabrications sont aidées par le comité de jumelage de Bretteville-sur-Odon. Face à ces bons résultats, le GIE a reçu un prix au niveau du département.
  • Pour permettre à la commune de Ouonck d’avoir davantage de ressources propres, la commune de Fleury va l’aider pour l’acquisition de motoculteurs. Ces motoculteurs qui resteront propriétés de la commune de Ouonck seront loués aux agriculteurs. Le prix de la location sera destiné à l’entretien du matériel, à l’amortissement, à la rémunération des personnes chargées du service et apportera quelques bénéfices à la commune, ce qui l’aidera à assurer ses propres dépenses. Il est prévu plusieurs motoculteurs. Compte tenu du coût de ce matériel, le projet sera réalisé en plusieurs phases. Le premier motoculteur va être acheté cette année, pour un coût de 12000€. La commune apporte 8000 €, inscrits sur deux exercices budgétaires, le conseil régional a accordé une aide de 2500 € et l’Etat, 2000 € également. Ce projet permettra également aux agriculteurs d’améliorer leurs productions.
  • Ouverture d’un local informatique. En 2003, la commune et le comité de jumelage de Fleury-sur-Orne ont proposé à la communauté rurale deOuonck de créer un local informatique équipé d’ordinateurs avec une connexion Internet. L’objectif était d’initier les enseignants et les élèves aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce projet était ambitieux car à l’époque, aucune commune rurale deCasamance n’avait un tel équipement. Le projet s’est déroulé en plusieurs phases :
    • formation d’un enseignant qui sera le référent du projet sur Ouonck
    • acquisition d’un ordinateur portable pour lancer des actions de sensibilisation
    • construction d’un local adapté pour créer un espace informatique destiné aux enseignants et élèves de l’école primaire de Ouonck.
    • Raccordement à une ligne téléphonique pour la connexion Interne
    • Lancement d’actions pour permettre à l’école de prendre en charge les coûts de fonctionnement (création d’un télécentre…). Cependant, l’école a des difficultés à être autonome, le comité de jumelage continue à soutenir le fonctionnement.

    L’action a été élargie aux collèges. Des actions de formation à la maintenance des ordinateurs et à la connaissance de différents logiciels sont proposées aux enseignants.

  • Une exposition de photographies pour mieux faire découvrir cette coopération aux habitants des deux collectivités : le photographe Jangui Le Carpentier a accompagné la délégation de la commune de Fleury lors de son dernier séjour à Ouonck en février 2015. Il est revenu avec de nombreuses photos présentant la vie des villages et le séjour de la délégation.La commune a présenté une première exposition de photographies du 29 mai au 4 juin 2015. Nous avons également le projet de présenter ses photos dans la commune de Ouonck et si possible dans plusieurs villages.

Le comité de jumelage de Fleury

  • Chaque année, le conseil municipal attribue une subvention au comité de jumelage qui est une association indépendante. Depuis plusieurs années, son montant s’élève à 3000 euros. Cette subvention couvre pratiquement la totalité des dépenses liées au projet engagé par le comité pour la formation des enseignants dans le domaine de l’informatique et pour l’installation de l’ADSL aux collèges.
  • Le comité de jumelage accompagne l’école primaire et le collège de Fleury pour des échanges avec des élèves de Ouonck.

Les orientations de notre coopération

  • La mondialisation a certes favorisé une accélération spectaculaire des échanges internationaux mais elle s’est accompagnée de graves inégalités, et elle apparaît comme une source de dérèglements. A notre niveau, nous voulons concourir à un peu plus d’égalité. Il s’agit de contribuer à améliorer la vie de plusieurs villages, dans la perspective de réduire les écarts de niveau de vie entre pays, sources de tensions et de conflits.
  • A travers les échanges avec la commune de Ouonck, nous cherchons à faire découvrir aux fleurysiens une autre culture, et ainsi contribuer à lutter contre les réactions de replis sur soi et de racisme.
  • Notre investissement dans les projets sur Ouonck s’accompagne de la volonté d’établir des échanges de savoir faire pour inscrire notre engagement dans une démarche de partenariat et de réciprocité entre les deux collectivités.

Nos partenaires

  • Pour cette coopération, nous travaillons essentiellement avec le GRDR (Groupement de recherches et de réalisation pour le développement rural), la représentation du ministère des affaires étrangères en Casamance, la commune et le comité de jumelage de Bretteville-sur-Odon, la ville de Cherbourg (qui est en coopération avec la commune de Coubalan limitrophe de Ouonck) et le comité de jumelage.

Pour avoir des informations et participer aux actions :

  • Vous pouvez vous adresser à la mairie au 02 31 35 73 00